Infopro Digital transforme l'information en performance

Les collectivités locales affichent un intérêt croissant pour l’économie circulaire

Où en sont les collectivités en matière d’économie circulaire ? Quelles sont leurs motivations pour s’engager dans une telle démarche ? Sur quels types d’actions concentrent-elles leurs efforts ? C’est pour répondre à ces questions que Nexity, en partenariat avec Infopro Digital et la Gazette des communes, a interrogé 412 élus et agents de collectivités à travers l’Hexagone.

Les collectivités commencent à s’engager sur le plan de l’économie circulaire

Ce niveau d’engagement est estimé à 5,47/10. Selon que l’on s’adresse aux élus ou aux agents, les évaluations diffèrent peu. La variation la plus importante s’observe à travers le prisme du type de collectivités. Les métropoles estiment leur niveau d’engagement à 6,33/10 quand les conseils départementaux s’évaluent à 5,02/10.

Chaque acteur à son échelle (intercommunalité, conseil régional, conseil départemental, métropole etc.) se sent toutefois responsable de la mise en place d’une démarche d’économie circulaire.

Pour Jean-Luc Porcedo, Directeur général de Nexity Villes et projets, l’économie circulaire est une réelle opportunité pour les territoires et les économies locales : « Ce sont des réponses concrètes et opérationnelles aux enjeux du développement durable, qui permettent de conjuguer attractivité, emplois et lien social. Nous constatons que les collectivités territoriales ont un rôle central et moteur dans la mise en œuvre de ces transformations. »

Réduire l’impact sur l’environnement est une priorité en matière d’économie circulaire.

54% des répondants ont entamé des démarches qui s’inscrivent dans une logique d’économie circulaire. Près d’1/3 l’envisage. La motivation principale étant, pour 82% d’entre eux, de réduire l’impact sur l’environnement. Pour atteindre cet objectif, les efforts et actions se concentrent principalement sur la gestion des déchets ménagers (73%) et la gestion des espaces verts (65%). La moitié des collectivités pratique le réemploi, la réparation et la réutilisation des biens (47%), ainsi que la construction des bâtiments ou des projets d’aménagement (47%).

Manque de synergies entre acteurs et résistance au changement sont les freins principaux à l’économie circulaire

Dans l’ensemble, la volonté de mener à bien une démarche d’économie circulaire est parfois freinée par la résistance au changement de la part des usagers (53%) ou par le manque de synergie entre les acteurs locaux (51%). C’est ce dernier pilier qui est cité par les collectivités n’ayant pas prévu de déployer ce type de démarche, à hauteur de 70%. Ils considèrent également que le manque de synergies entre les territoires est un autre obstacle majeur (51% versus 32% sur l’ensemble).

Économie circulaire et bâtiment : un enjeu de taille et des objectifs ambitieux.

Au moment de sélectionner une entreprise du bâtiment, la collectivité est sensible à l’énergie (30%) et à l’empreinte carbone (24%). L’économie circulaire arrive en troisième position des critères de choix, citée par 20% des interrogés.

Lorsqu’il est question de la gestion des déchets issus du bâtiment, 76% des collectivités pensent que les efforts fournis par les entreprises ne sont pas suffisants. Rappelons que l’ambition fixée par la loi de la transition énergétique est de porter à 70% le taux de déchets du BTP recyclés d’ici 2020.

« Nous nous sommes d’ores et déjà saisi de ce sujet », assure Valérie de Robillard, Directrice de la RSE chez Nexity, « car nous souhaitons étudier le potentiel de cette démarche et induire un changement de pratiques à l’échelle du groupe. Nous nous sommes d’ailleurs engagés à porter à 30% la part de nos opérations intégrant une initiative circulaire en 2025. »

L’atteinte des objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte reste un défi pour l’avenir.

Concernant l’atteinte des objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, les avis sont partagés : 55% sont optimistes.

Dans tous les cas, l’impact sur l’environnement cristallise les enjeux d’avenir et la gestion des déchets est au cœur des préoccupations. Ces considérations s’inscrivent dans une démarche d’économie circulaire qui, pour être menée à bien, nécessitera de développer des synergies et de faire preuve de pédagogie et de persévérance pour générer l’adhésion.

Méthodologie : entre juillet et septembre 2018, Nexity, en partenariat avec Infopro Digital et la Gazette des communes, a interrogé 412 élus et agents de collectivités à travers l’Hexagone afin de recueillir leur point de vue en matière d’économie circulaire, mais aussi d’identifier les actions mises en place sur leur territoire.